News et infos sur le monde du poker

Yehoram Houri, confessions après le WPTN Paris

Ils furent 6 à porter les couleurs d’ONPOK durant le festival WPTN de Paris 2015, et cette fois, c’est Yehoram Houri qui a su « tirer son épingle du jeu ». Revenons sur ce tournoi  où le runner-up de l’Event#42 des WSOP 2015 a su faire preuve de qualité et de patience

1 – Tu as terminé 30e de ce WPTN de Paris 2015, si tu dois faire un bilan de la compétition, lequel serait-il ?
Il faut féliciter la bonne organisation de ce WPTN Paris qui est aujourd’hui l’un des derniers grands bastions du poker de tournoi en France. A part le FPS Enghien, quel événement peut ou pourra à l’avenir se targuer de réunir plus de 730 joueurs ? Je suis pour ma part plutôt heureux de mon tournoi, sans évoquer la frustration de la 30e place en même temps si proche et si loin de la table finale. Je suis particulièrement content d’avoir pu retrouver mon jeu et d’avoir évité les pièges du MTT sur ces trois jours de compétition intense. Félicitations à Guillaume Diaz pour sa 2e place, un mec adorable avec qui j’ai croisé le fer durant ce tournoi et qui est vraiment rafraîchissant pour ce jeu. On a pas le même maillot, mais on a la même passion !
2 – Tu viens à nouveau de faire un ITM avec ONPOK après quelques semaines un peu plus difficiles, ça donne à nouveau confiance ?
J’évoquais à mon retour de Macao le doute et les questions que je me posais (« les planètes étaient-elles vraiment alignées sur mon nom cet été a Vegas ? » ). Faire un deep run sur ce tournoi c’est évidemment bon pour la confiance car chaque table avait son lot de réguliers du circuit, et c’est toujours un bonheur de se frotter à des adversaires de haut vol. Après quand les flips passent, quand les hero call sont justes, quand tu évites au maximum de faire des erreurs techniques, ça ne peut que te conforter dans ton analyse du jeu.
IMG_4687
3 – Tu vas partir pour Prague d’ici quelques jours pour disputer deux events sous les couleurs d’ONPOK, tu te sens « revigoré » ?
Evidemment, j’ai la chance inouïe de faire partie de cette équipe extrêmement talentueuse, d’avoir la confiance de Guy Pariente qui nous pousse à nous surpasser, et l’amour de ma femme et ma fille qui m’encouragent sans cesse a vivre ma passion. Avec une confiance et un jeu retrouvé, je ne peux que faire de belles choses dans la ville d’or.
12241740_983024325094243_3930716299854293467_n
Previous post

WPT Five Diamond, William Kakon is back !

b6f3d80c-a506-417d-804f-53d904cc8426
Next post

WPT/EPT Prague 2015, direction "La ville aux cent flèches" pour ONPOK

onpok-f

onpok-f